Activités culturelles

Et le Prix Jean Renoir des Lycéens 2019 est attribué à ... Sébastien Marnier

Par GUILLAUME LEBOURGEOIS, publié le lundi 13 mai 2019 17:27 - Mis à jour le lundi 1 juillet 2019 11:18
PJRL4.jpg
On peut être né dans le 93, avoir grandi à la Courneuve, enchaîné les petits boulots (agent d’accueil dans un cinéma, vendeur, barman, caissier, cuistot…) et remporter le Prix Jean Renoir des Lycéens 2019 avec L'heure de la sortie !

C'est la quatrième année qu'une classe de terminale GA du Lycée Magenta ( cette année les TGA1) participe au prix Jean Renoir de lycéens. 

Le Prix Jean Renoir des lycéens permet aux élèves de voir 7 films qui sortent dans l'année afin de travailler l'exercice de la critique (donc de l'argumentation) tout en abordant les 3 objets d'étude au programme du bac de français.

Grâce à l’aimable autorisation de la famille de Jean Renoir, ce Prix lycéen du cinéma a été baptisé Prix Jean Renoir des lycéens.

Le Prix Jean Renoir des lycéens est organisé par le ministère de l’Éducation nationale, en partenariat avec le CNC, la Fédération nationale des cinémas français et avec le soutien des CEMEA, du réseau Canopé, des Cahiers du cinéma, Positif et Phosphore.

Le Prix Jean Renoir des lycéens est attribué par un jury de lycéens à un film choisi parmi sept films préselectionnés par un comité de pilotage national composé de représentants de la DGESCO, de l’inspection générale de l’Education Nationale, du CNC et de la Fédération Nationale des Cinémas Français.

Le Prix Jean Renoir des lycéens met l’accent sur l’engagement des lycéens en tant qu’acteurs et membres de jury. L’opération cherche à éveiller et à entretenir chez les lycéens un intérêt pour la création cinématographique contemporaine et à encourager chez eux la formulation d’un jugement raisonné sur les œuvres, l’échange et la confrontation avec d’autres jugements.

En 2018-2019, 55 établissements, dont 15 lycées professionnels,  participent au jury du Prix Jean Renoir des lycéens. 

De septembre 2018 à mai 2019, les classes retenues comme membres du jury vont assister à la projection en salle de sept films français et européens issus de l’actualité cinématographique (en exploitation, sauf exception, entre août 2018 et avril 2019). Le visionnement de ces œuvres se fait dans les salles partenaires de l’établissement. A Villeurbanne, c'est le cinéma Le ZOLA et sa formidable équipe qui nous permettent de voir les films dans des conditions optimales en séances privées.

Cette année, les films sélectionnés étaient Sami une jeunesse en Laponie, Heureux comme LazzaroAmanda, En liberté !L'heure de la sortieAmal et Sibel. 

Gauthier Armouet et Mélissa Selig représentaient cette année leur classe de TGA1 lors d'âpres délibérations où chaque élève devait argumenter, écouter, concéder. Ce fût aussi l'occasion d'échanger avec Mickaël Hers réalisateur d'Amanda, Mohamed Siam, réalisateur d'Amal, Sébastien Marnier, réalisateur de L'heure de la sortie, Çağla Zencirci et Guillaume Giovanetti réalisateur de Sibel et de rencontrer  aussi le producteur d'En liberté, la distributrice de Sami et la monteuse de Heureux comme Lazzaro

Par ailleurs, Hubert Charuel, parrain de cette édition 2019 du Prix Jean Renoir des lycéens et qui a reçu le prix l'an dernier pour Petit Paysan a assuré une masterclass d'environ une heure. 

Enfin, les élèves ont pu davantage appréhender les différentes formations de la FEMIS, l'École nationale supérieure des métiers de l'image et du son et comment y accéder. Nous avons pu aussi découvrir quelques courts métrages d'étudiants dont, Diagonale du vide d'Hubert Charruel qui a été élève de l'école.

Après deux jours riches en rencontres et en débats, le lauréat du Prix Jean Renoir des Lycéens 2019 a été attribué au film L'heure de la sortie de Sébastien Marnier devant Sibel qui a aussi beaucoup séduit les lycéens.

Synopsis : Lorsque Pierre Hoffman intègre le prestigieux collège de Saint Joseph il décèle, chez les 3e 1, une hostilité diffuse et une violence sourde. Est-ce parce que leur professeur de français vient de se jeter par la fenêtre en plein cours ? Parce qu’ils sont une classe pilote d’enfants surdoués ? Parce qu’ils semblent terrifiés par la menace écologique et avoir perdu tout espoir en l’avenir ? De la curiosité à l’obsession, Pierre va tenter de percer leur secret...

Plus d'informations sur le film sur le site de la société Haut et Court.